C'etait mieux avant

Publié le par Jack GONET

C’était mieux avant, réflexion à la mode, on en fait une chanson, les chanteurs, c’était mieux avant ! Méru c’était mieux avant peut-être, la population a augmentée et devrait grossir encore, sûr c’était mieux avant ! Le centre ville était très attrayant, les commerces y étaient nombreux, de toutes natures : marchands de vélo, armurier, coiffeurs, boulangers, des vrais on sentait l’odeur du pain frais qui montait de la lucarne basse du fournil dès le petit matin. Il y avait un petit épicier rue Charles Boudeville ouvert tous les jours, on pouvait vite s’y dépanner d’une boite de concentré de tomates le soir au moment d’accommoder le plat de pâtes du dimanche soir, c’était mieux avant ! Il y avait peu de circulation automobile, la pratique de la bicyclette était courante et pas dangereuse. Parti chercher un paquet de cigarettes un soir, j’avais rencontré un copain au café tabac, je suis reparti avec lui à pieds en oubliant ma monture, je l’ai retrouvée intact sur le bord du trottoir, le lendemain matin c’était mieux avant, il y avait un cinéma seulement ouvert les samedis et dimanches soir avec toujours un western, c’est mieux maintenant !

Il y avait aussi une piscine de plein air non chauffée, mais aussi les Dauphins, un club de natations et une fête à la piscine, il y a maintenant une belle piscine couverte, il n’y a plus de club, mais c’est mieux maintenant ! Quoique ? Et puis il avait des fêtes, la vie associative était

active.

Fêtes du Lundi de Pâques la plus importante manifestation folklorique du département, trois jours de liesse avec corse cycliste, bal de nuit dimanche et Lundi soir, cavalcade avec forte participation des associations locales et commerçants, la fête du Parc animée l’après midi par les élèves des écoles publiques et le soir spectacle te bal de nuit, la saint Hildevert fête des tabletiers et boutonniers, la fête patronale de Méru début juillet14 Juillet…

A Méru il y avait un hôpital- hospice, avec tous les services: maternité, chirurgie, médecine urgences et un dispensaire, c’était avant inutile de dire que c’était mieux, il y a toujours une compagnie de sapeur pompiers, très moderne c’est mieux maintenant la messe de minuit avait lieu à minuit pas a n’importe quelle heure de la journée. Quand on dit c’état mieux avant on nous répond c’est le progrès, pour qui le progrès ?

A suivre avec les oubliés du passé (industrie, édifices méruviens, activités)

Jack Gonet

Commenter cet article