DU PASSE FAISONS TABLE RASE

Publié le par Jack GONET

Tout le patrimoine fout le camp ou, se transforme, notre ancienne piscine mérite un petit coucou après sa démolition, Elle fut un lieu de culte pour les méruviens, à cause se son origine, Elle a été construite par les soixante dix chômeurs de l’époque. Après la crise des années 30,la ville allouait une indemnité à ses administrés sans emploi. Albert Dégremont, très jeune maire socialiste décida de mettre à contribution les 70 chômeurs. Le site était trouvé : le jardin du gérant des bains-douches, construites trois ans plus tôt. Le grand bassin sera creusé à la pioche, C’est le secrétaire de mairie, M. Gadoneix qui en fit les plans et on embaucha un maître-cimentier pour diriger les travaux…

C’est ainsi qu’en 1934 le préfet de L’Oise inaugura cette belle et utile réalisation. Méru était la première ville de la région à s’équiper d’une piscine, Ce fût « Bebert » Blanchet responsable des bains douches, et sportif de haut niveau qui en était le responsable, son épouse tenant la caisse.

La piscine de Méru, c’était la mer en petit format, c’était aussi un lieu de socialisation, les notables et les ouvriers s’y retrouvaient dans la même tenue, et beaucoup de jeunes de la commune y apprirent à nager dont moi. Pendant l’occupation c’était le lieu de détente, les soldats du grand Reich y avaient une journée réservée et y pratiquaient le naturisme en compagnie des « souris grises.

Un Club de natation fut vite mis en place (le Dauphins) avec Madame Henri Dégremont nageuse de haut niveau comme présidente à qui succéda Mitre Saunier, Bebert, Jack Plommet, Michel Parmentier Guy Luxereau puis bien d’autre entraînaient les jeunes Dauphins. De 1950 à 1970 le club rafera tous les trophées. L’équipe de water-polo se trouvait au top régional. Combien de centaines de méruviens y firent leurs premières brasses ?

La nouvelle piscine trouvera peut-être de bénévoles pour animer un club local et l’amener au plus haut niveau. Quand à l’avienne piscine elle aurait pu être utiliser l’été pour recevoir des centres aérés, On va nous dire qu’elle n’était plus au normes, Elle faisait partie du patrimoine de la coté, mais faut encore et encore pour les automobiles plus ou moins polluantes

Jack Gonet

la Construction par les chomeurs, le plaisir de l'eau,pour tous ce fut une découverte, le Dauphins
la Construction par les chomeurs, le plaisir de l'eau,pour tous ce fut une découverte, le Dauphinsla Construction par les chomeurs, le plaisir de l'eau,pour tous ce fut une découverte, le Dauphins

la Construction par les chomeurs, le plaisir de l'eau,pour tous ce fut une découverte, le Dauphins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article