Un premier Mai historique à méru en 1909

Publié le par Jack GONET

Un premier Mai historique à méru en 1909
Un premier Mai historique à méru en 1909

1909 une année mémorable à Méru, une contestation générale des ouvriers boutonniers, suite à une baisse des salaires de la part de la majorité des patrons fabricants de boutons en nacre, en os et autres matières naturelles. Le mouvement « les troubles de Méru » s’étend à tout le canton, soutenue par la CGT de l’époque alors menée par Pelloutier, à tendance anarchiste et anti-militariste, inquiète les autorités qui envoient la troupe réprimer ce mouvement, le général Joffre, qui n’était pas encore maréchal viens sur place. Le mouvement dure plis de trois mois, et se termine le 23 avril à la demande du préfet Meunier par un accord patrons-ouvriers négocié lors d’une réunion dans la marie de Méru, une anecdote à propos de celle-ci, M. le Préfet, avait amené une boite de cigares pour adoucir la discussion, la réunion terminée, un des patrons présents rafle en douce la boite!une grande partie des grévistes reprennent le travail Cette année, le premier mai est fêté à Méru, malgré l’interdiction préfectorale, avec défilé en ville et discours au « moulin rose » Ce grave conflit aura des répercutions nationales, Méru fut baptisée ville rouge et les jeunes recrues méruviennes en 1914 furent envoyées en premières ligne, triste souvenir à la lecture des morts pour la France sur les monuments

Commenter cet article